Des nouvelles de...

Thibault Vetter : journaliste scientifique

Jeune, Alsacien, journaliste militant, écolo ! Thibault écrit notamment pour différents médias en ligne, locaux et nationaux… Découvre son portrait ici 🙂

Tu viens d’où Thibault ? Né à Strasbourg, j’ai déménagé à Avenheim à 8 ans. J’ai 24 ans.

Et tes études ?
J’étais au collège du Kochersberg, ensuite je suis allé au Lycée Jean Rostand. J’ai décidé de réaliser une licence en Biologie, au départ, je me dirigeais vers la recherche en cancérologie. Au cours de ma formation, j’ai été très sensible aux problématiques écologiques que j’étudiais. Je suis devenu militant, considérant qu’il est impératif d’agir.

J’ai ensuite réalisé un master 1 en éthologie (science du comportement animal) à Rennes, dans le but de travailler dans le domaine de la conservation de la biodiversité. Déçu par les possibilités d’impact concret qu’offre ce type d’activité, j’ai développé la conviction que mes efforts devaient être liés à la politique (pas au sens politique partisane mais politique en générale, vie de la cité).

J’ai obtenu une passerelle pour entrer directement, suite à mon M1 d’éthologie, en M2 “Communication Scientifique” à nouveau à Strasbourg. Là je me suis formé au journalisme scientifique, chose qui allait me permettre de donner une dimension politique à mon travail. Mon objectif : poser des problématiques d’intérêt sociétal par le biais d’enquêtes ou de reportages.

Tu vis où aujourd’hui ? Je vis à Strasbourg, cette ville est mon jardin.

Tu fais quoi actuellement ?
Maintenant, je suis journaliste indépendant, j’écris régulièrement pour Rue89 Strasbourg, Pokaa, ou encore Reporterre. Sinon, je m’engage beaucoup dans divers collectifs et projets militants. Je passe beaucoup de temps dans les camps de migrants qui parsèment la ville, ou à “l’hôtel de la rue” plus récemment. Je suis également très engagé pour l’écologie.

Et avant ça, tu faisais quoi ?
De octobre 2018 à juin 2019, j’ai fais un service civique pour Alsace Nature en tant que reporter. J’étais donc au quotidien sur des terrains de lutte contre le GCO, ou contre StocaMine, cette association ayant plus un rôle politique que naturaliste justement.

Tes projets à venir ?
Continuer le journalisme. Continuer à travailler pour un “monde meilleur” respectueux des humains et de la nature.

Le Kochersberg-Ackerland en 3 mots ? Partie de mon enfance, beaux souvenirs, villages dortoirs…

Où peut-on te suivre sur les réseaux ? Mon Fb, Thibault Vetter : j’y partage beaucoup de mes articles.

Thibault est open à répondre à tes questions si tu en d’autres 😉

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *